Peuples Autochtones pendant la pandémie liée au Covid-19 : Constats, Réalités et Conséquences

Dans ce podcast, nous vous invitons à travers l’analyse des outils à disposition, des données concernant les Peuples Autochtones, de comprendre un peu mieux les réalités, les enjeux et les conséquences des Peuples Autochtones face à cette pandémie.

Nous prenons les cas de la Guyane, du Brésil et de l’Amérique du Nord.

Cet article a 1 commentaire

  1. Sylvie

    Il serait bien aussi de mettre les différents symptômes du covid19 pour que les gens puissent veiller les uns sur les autres.
    Comme je l’ai eu, je partage mon témoignage : tout d’abord il faut savoir que c’est aussi une lutte psychologique, donc rester calme serein ne pas stresser, boire beaucoup d’eau même si on n’a pas soif, manger un peu même si on a des nausées, les symptômes sont en dent de sci c’est à dire qu’un jour on va être malade le lendemain on se sentira mieux mais toujours très très fatigué comme si notre corps est lourd. Outre la fatigue, il y a les courbatures, les douleurs articulaires, la fièvre (je n’en ai pas eu car dans mon cas j’ai peu de fièvre), un essoufflement pour le moindre effort comme si on était en haute altitude et qu’on n’a pas l’habitude des hautes montagnes (manque d’oxygène), on tousse énormément (genre tu fumés deux paquets de clopes par jour), des douleurs aux poumons (pour le savoir inspirer et expirer fort). Voilà les principaux symptômes. Mon homme et moi l’avons eu et on se veillait l’un sur l’autre.
    Il faut aussi savoir que les chiffres sont faux, le test n’est attribué qu’aux personnes dites graves ou en réanimation ou bien les personnels soignants les militaires(d’ailleurs pour avoir une idée du pourcentage réel de la contamination de la population française, prenez le chiffre des militaires du porte avion Charles de Gaulle, cela donne une idée).
    En gros, dès le début le gouvernement ment, ne fais absolument rien pour son peuple.
    Pour le reste des problèmes que les peuples premiers ont je ne peux rien faire pour vous depuis le Var mais j’ai une pensée pour vous.
    Bien à vous, force à vous.

Laisser un commentaire