Ce samedi 17 octobre 2020, Michel Aloïke et Aïmawale Opoya sont devenus les nouveaux chefs coutumiers de Taluen, situé sur le Haut-Maroni.

Plusieurs officiels ont participé à cette investiture. Pour représenter le Grand Conseil Coutumier, Bruno Apouyou, Vice-président, a fait le déplacement. Le Président de la CTG, Rodolphe Alexandre, le Préfet de Guyane, Marc Del Grande, ainsi que le Maire de Maripasoula, Serge Anelli, étaient également présents.

Villages du Haut-Maroni – Crédit Pierre-Yves Gourves

Nous nous sommes entretenus avec Michel Aloïke pour nous faire part de son rôle et des enjeux de sa qualité d’autorité coutumière.

Radioka : Michel Aloïke, pouvez-vous nous rappeler le processus d’investiture d’un chef Wayana?

Michel Aloïke : C’est décidé de père en fils. Le père doit faire un choix parmi ses fils avec l’approbation des villageois selon nos coutumes et traditions Wayana.

Michel Aloïke et Aïmawale Opoya – Crédit Claudette Kawakyenoh

Radioka : En tant qu’autorité coutumière Wayana, vous serez également membre du GCC. Aux côtés de vos pairs, quelles sont selon vous les priorités à l’échelle du Haut-Maroni mais aussi à l’échelle de la Guyane?

Michel Aloïke :

Pour commencer : l’augmentation des forces de l’ordre sur le fleuve, trouver un consensus entre les pays (frontaliers ndlr) afin d’éradiquer l’orpaillage illégal sur les deux rives.

Ensuite : avoir accès rapidement aux régularisations des titres de séjour, soit d’une durée de 10 ans au lieu de 1 an. Car les déplacements sur le littoral ont un coût de 800€ pour le transport et un timbre fiscal de 50€ lors de la première demande et de 250€ pour les suivantes. Ce qui est très cher pour les familles qui n’ont pas beaucoup de moyens.

Les Peuples Autochtones n’ont pas de frontières, l’État doit pouvoir soulager ce processus de régularisation auprès de nos communautés.

À Taluen, comme sur le Haut-Maroni en général, l’éradication de l’orpaillage illégal et l’accès aux services publics et administratifs restent des priorités.

Investiture de Chefs Coutumier à Taluen – Crédit Claudette Kawakyenoh

La publication a un commentaire

  1. Edith Patrouilleau

    Merci Radioka pour cet éclairage a propos des Chefs coutumiers de Taluen.

Laisser un commentaire